Thursday, September 13, 2007

Dernier moment ouzbek

J'ai galere pour trouver ce "internet center", un prefabrique bleu transparent au milieu d'un jardin d'un autre gros batiment... mais ca fait un peu longtemps que je n'ai pas pu acceder au blogger et je ne voulais pas partir sans vous donner les nouvelles. Desolee et merci pour ceux qui m'ont envoye des mails...
Depuis que j'ai quitte Noemie et partie pour Boukhara, il m'est arrive pas mal de problemes et c'est aussi pourquoi je n'ai pas pu aller aussi souvent que je voulais sur internet. Pour aller a Boukhara, le bus de nuit a ete horrible, j'ai eu tres froid et j'ai perdu mon appareil photo (entre temps un con m'a tripote... (tiens en fait, ici j'ai un atout beaute: mes sourcils, parce que No confirmera, les ouzbeks aiment, enfin ont ete du moins, les gros sourcils, limite un trait sur le front ferait tomber plus d'un ouzbek! lol)

J'ai retrouvé le cpli qui passait en boucle dans le bus!


on me demande 25$ le trajet qui ne valait meme pas 2. Heureusement que le gerant de l'hotel l'a fermement envoye balader... voici le monsieur et une vue de l'hotel. puis j'ai rencontre un jeune ouzbek charmant qui m'a tout aide .
Devant le Minaret de Boukhara mais 2e jour a Boukhara, gastro severe avec fievre et donc j'ai passe les 3 jours de Boukhara en faisant des aller retour entre mon lit et les toilettes. Mais bon, fallait que je consulte les mails donc je sortais quand le soleil se couchait un peu, vers 16h mais dans le quartier ou j'etais, la vieille ville, faire de l'internet etait plus un test de patience et d'endudance que autres choses... j'ai pu repondre aux mails mais c'est tout... et je suis partie chez les soeurs d'un ami de Nargiza... moi non plus je ne comprends pas grand chose. Et j'ai passe les pires journees de mon sejour entre la chambre et les toilettes, a dormir toute la journee (super sympa l'invitee!). Mais le pire, etait peut etre le repas... elles voyaient bien que j'allais pas bien, je le leur disais et j'avais 3 repas par jour, oeuf sur le plat au petit dej, plov avec mouton et frites a midi ou au soir... et manger me fatiguait et je dormais toute la journee... Puis je suis partie a Gijduvon, chez le ceramiste lundi soir, a 1h de Boukhara. La pareil, super accueillante, 3 repas par jour a base de mouton bouilli... c'etait presque devenu une torture, ayant l'impression de manger une bombe a retardement... mais bon, je vais mieux aujourd'hui. Ca m'a fait du bien de faire mon animal en hibernation... entre temps j'ai assiste a un mariage (apres une fete de circoncision, je pense qu'on a fait l'essentiel). La mariee, toujours la tete baissee, s'incline regulierement pour remercier les invites d'etre venu (alors que franchement on est la pour manger, boire et danser gratos) tandis que le marie droit veille sur les invites a ses cotes...
Le ceramiste ouvre son atelier aux touristes. J'ai vu passer des groupes de francais, suedois, jap ou allemands. C'est dommage que je ne puisse pas en ramener, ses objets etaient beaux. Et j'ai repris un bus de nuit pour revenir a Tashkent. Celui ci etait plus grand, plus moderne et j'avais pris pull et chaussettes pour le froid. J'etais assise a cote d'une jeune qui parlait un peu francais, ce qui a rendu le voyage beaucoup plus agreable. Mais bon, comme je ne comprends toujours rien, je n'avais pas compris qu'on etait arrive a Tashkent a 6h du matin. Mais tou le monde ne descendait pas et surtout on ne me disait pas de descendre. Il arrive souvent que le bus fasse des arrets pour manger, ou remplir le bus pour les prochains arrets. Mais quand meme, les chauffeurs nettoient le bus, il commence a s'allonger... 1h plus tard j'avais fini par etre la seule... et toujours rien. Alors avec mon frase book, j'essaie de savoir quand le bus repart pour Tashkent... ah, on est a Tashkent et vous les cons, vous ne m'avez rien dit et me regardiez revasser??? enfin qu'est ce aue j'allais faire a 6h du matin dans la Capitale? Alors ou est le metro? "le metro trop loin, faut prendre le taxi" "non, je veux prendre le bus" "le bus va trop loin, ailleurs, faut prendre le taxi. On te fait a 2$ a la place de 3"... bon, ok, je n'ai pas le choix, je suis fatiguee et monte dans le taxi. Ou veux-je aller? Au centre ville ou il y a cafe, supermarche et surtout internet cafe! Alors le chauffeur m'emmene au "centre" de Tashkent, tres beau avec pelouse et nombreux batiments immenses brillants, style "buisness center" et "musees"... Et surtout me reclame 20$. Ha ha, on m'a deja fait le coup, tu ne m'auras pas petit con! Et il insistait, me passait au telephone je ne sais qui, aui devait me dire de lui payer 20$ surement mais c'est bete, comment comprendre le russe? Ja' balance l'equivalent de 2$ dans la voiture et a seeaye de partir avec le chauffeur qui me faisait barrage sur quelques metres. Mais bon, il y avait un peu de monde et c'est souvent les filles qui crient au secours qui ont le dernier mot. Mais je deteste je deteste je deteste les taxis! Puis comment veut il que je mange et aille sur internet au musee a 7h du matin? alors avec mon sac a dos, j'ai pris le metro (experience interessante), me suis fait a moitie agressee par un vieux a cause de mon sac, descendue au 1er arrete parce que pleins de monde descendaient et sortie au hasard... dans une rue ou il y a que des magasins de electro-menager. Cool mais non, pas un seul cyber cafe, j'ai fait 2 fois la rue pour tomber sur celui ci mais j'ai trouve des bus qui vont a l'aeroport donc, rien de perdu... bref en gros j'ai rien fait de la matinee et puis je ne ferai pas grand chose car je crois qu'a 38 degres, je vais plutot aller me refugier a l'aeroport ou je suis sure de trouver des chaises a l'ombre...

2 comments:

Anonymous said...

Se déplacer sans savoir EXACTEMENT où tu es, ni où tu dois t'arrêter, ça doit être une vraie galère !
Mais tu t'en tires bien, visiblement.
Bravo!
MS

Shoko said...

desolee pour le manque de message. C'est bon, je suis liberee des censures imposees par les machants etats! Je peux enfin lire vos commentaires, c'est trop bien ^^