Wednesday, August 29, 2007

A nous enfin Kirghizstan

Ouiiiiii la censure est levee, on peut acceder a toutes les pages!! Ca a l'air interessant mon blog... lol
Mais c'est super super super super long!!!!!! :'(

Deja, le fameux passage de frontiere chino-kirgh
On a loue une voiture a 3 avec un espagnol tres bizarre, un gros grand gars, crane rase avec une grosse barbe et toujours un chapeau noir sur la tete, des differents, chaqu'un avec une hauteur differente... il parle tres fort et nous dit ce qu'on doit faire et rale sur des choses dont on n'y est pour rien. Il a un parapluie bleu, trop petit pour lui et ainsi on l'appelait Hagrid. Donc Hagrid nous avait fait chier pour tout, le prix, la ponctualite, etc... Le jour de notre depart, on arrive a l'heure et lui arrive un peu en retard et fait une scene parce que l'hotel ne veut pas lui donner la caution, parce que lui avait perdu le recu... 1/2h de retard. Et finalement monte dans la voiture en ralant pour ses 100 yuan (10 euros) de deposit... on le fait taire par un shut up! et il se tait avec un "je me demande d'ou vous sortez..." La voiture fonce et on arrive a Irkemshtam a 9h passee. Peu de monde, des ouzbek avec des cartons et cartons... a croire qu'il emporte leur maison avec eux! Et Hagrid grille toute la queue, passe devant et sans va... on esperait ne plus jamais le recroiser. On comprend pas tres bien ce qu'il faut faire... ici il y a un poste pour sortir de la Chine, puis il y a 7km de No man's land puis il faut passer par un autre poste pour entrer en Kirghizstan. On a du montrer 5 fois le passeport avant d'embarquer avec les grosses femmes ouzbek dans un minuscule mini-bus et leurs affaires. Un autre controle de passeport et on nous fait descendre au milieu de rien, et on doit marcher... on suit le troupeau et la, une barriere. C'est la limite chinoise.

IMG_3746

On doit attendre un bus du cote kirghiz pour aller au 2nd poste. Un autre controle de passeport, le bus ne vient pas, mais a la place un gp d'allemand nous prete leur jeep et leur chauffeur pour nous emmener au poste.

IMG_3748.JPG

Arrives au poste, controle de passeport et enfin le vrai controle. On passe la frontiere a 12h mais la frontiere pour les voitures n'ouvrant qu'a 14h, on poireaute. La frontiere se trouve au milieu de rien. Il faut maintenant se faire prendre en stop par des camions pour aller a une ville.
IMG_3753.JPG

Hagrid ayant choisi d'aller a Osh, nous pensions s'arreter avant, a Sary-Tach, a 85km de la frontiere. On attend, on attend (ca faisait un peu americain, a attendre au bord de la route avec bagage avec absolument rien autour...) et a 14h30, 1er camion, il s'arrete pour nous, on ouvre la porte pour monter et horreur!!!! Il y avait Hagrid dedans!!! On hesite bcp mais le chauffeur avait deja embarque nos affaires... Hagrid descend et nous laisse monter et prend la place a cote de la porte. Et on a direct commence a s'engueuler. "Why are you in my car? You have hundred car!" etc... et nous on lui rigolait au nez avec des shut up. Et surtout il voulait qu'on lui rembourse les 100 yuan qu'il n'a pas pu recuperer a Kashgar, soit en 500som kirghiz soit en 8dollars ou en 8 euros. Qy'il fallait pas l'enerver parce qu'il allait sinon nous casser une bouteille sur la gueule et qu'on aura des graves pb si on payait pas. Apres il sort qu'il croyait que les francais etaient plus amicaux. On lui a juste dit qu'il faisait honte a tous les europeens et qu'on plaignaient les espagnols... Il etait tellement con, nous poitait de doigt avec des "shit, fuck..." et on a fait 6h de route colles. En plus il me collait, contrairement a nous qui avions une repulsion physique pour lui, il se genait pas pour caser son bras sur ma hanche et coller sa jambe. Et la route est tellement mauvaise qu'on a mis 6h pour faire 85km. Aucune route goudronnee, on etait secouee tellement qu'on pouvait meme pas parler, on devait rester concentrees pour regarder la route et se preparer aux prochains chocs qui nous faisaient sauter jusqu'au plafond... pendant 6h.

IMG_3756

On est arrivee crevees a Sary-Tach avec un doigt d'honneur a Hagrid a la nuit tombee. Il faisait super froid, on a couru au 1er hotel... parce qu'il n'y a rien a Sary Tach. Des maisons, des vaches, des chevres et des anes et chevaux dans les montagnes. Le paysage a completement change, on doit etre a 3000m et il fait meme pas 10 degres. La chambre est une chambre vide couverte de tapis avec des objets sovietiques tres kitch.

IMG_3762.JPG

On a mange du pain et du the, partage un shot de vodka avec des jeunes sloveques et on est parties se coucher dans nos sacs de couchage avec collants, chaussettes, pulls et sous pulls.... on a pas reussi a dormis tellement il faisait froid.

IMG_3763.JPG

Le mini-bus pour Och, la ville frontiere avec l'ouzbekistan devait passer entre 9 et 10h. On attend, 11h il passe bonde. Pour 15 places, il devait y avoir 30personnes? bref on reprend un camion pour faire les 185km restant. Le chauffeur nous sourit, nous fait des clins d'oeil et on essaie de parler avec nos phrase book a la main... les camions ici s'arretent tout le temps, pour controler la voiture ou aider les autres ou pour je ne sais quoi encore... avec tout ca, et les routes de montagnes toujours aussi accidentees, on a mis 10h pour y arriver. C'est tres tres beau, les montagnes, les vallees, le Pamir et les chevaux. Je reviendrai bien a pied ou a velo... ou en cheval? Pourquoi pas faire Japon-France? Ca prendrait un peu plus de 2 ans..?

Bon, je n'ai plus de temps.... a Osch il fait tres chaud de nouveau, on mange des brotch et beaucoup de viande bovine... tout est ecrit en russe et on ne voit plus les montagnes. Demain on part pour l'Ouzbekistan. J'espere que le net sera plus efficace.

3 comments:

Anonymous said...

Super tes commentaires shoko, on a l'impression d'être avec toi dans ce camion. J'espère que t'en as fini avec cet espagnol mal embouché. Ici, rien que de la routine: boulot, temps moyen... Heureusement, il y des gens comme toi pour nous emmener loin, très loin avec eux.Encore 1 mot, en russe "fous le camp" se dit (en phonétique) pachol von.
Da svidaniya ! Christine

Noémie's Dad said...

Quelle aventure ce passage de frontière et merci pour ce récit très vivant et réaliste

Bonne route

No said...

Hahaha j'adore ta description du trajet, c'était tout à fait ça! A rester concentrées pour anticiper les secousses à venir... Et le chauffeur qui n'arrêtait pas de nous regarder, même dans la descente hyper raide...
Au final j'y repense presque avec nostalgie. Ces paysages étaient vraiment magnifiques. On oublie vite les problèmes, une fois de retour ^^